Le Canada accueillera jusqu’à 390 000 immigrants en 2022

Les détails du plan des niveaux d’immigration 2020-2022 du Canada viennent d’être annoncés.

concours tunisie

Le Canada accueillera plus d’un million de nouveaux résidents permanents au cours des trois prochaines années.

Cela a été dévoilé aujourd’hui dans le Plan des niveaux d’immigration 2020-2022 du gouvernement fédéral.

Alors que le Canada a accueilli 320 000 nouveaux arrivants en 2018 et 341 000 immigrants en 2019, il vise à nouveau les admissions de 341 000 immigrants en 2020.

Il vise à accueillir 351 000 personnes supplémentaires en 2021 et 361 000 personnes supplémentaires en 2022. Le plan offre au Canada la possibilité d’accueillir jusqu’à 390 000 immigrants en 2022.

La révélation la plus importante de cette annonce est l’objectif du Canada pour 2022, car c’est aujourd’hui la première fois que de telles informations sont rendues publiques.

En 2017, le Canada a réintroduit des plans de niveaux pluriannuels après que la première tentative entre 1982-1984 a été perturbée par une récession.

Le retour aux plans pluriannuels vise à aider les parties prenantes telles que les urbanistes à prévoir les mesures à prendre pour soutenir l’intégration économique et sociale des nouveaux arrivants.

Les niveaux plus élevés visent à atténuer les pressions économiques et fiscales auxquelles le Canada est confronté en raison de sa population vieillissante et de son faible taux de natalité. Plus de 9 millions de Canadiens atteindront l’âge de la retraite au cours de la prochaine décennie, ce qui signifie que le Canada deviendra encore plus dépendant des immigrants pour maintenir une main-d’œuvre et une économie saines.

Classe économique pour montrer la voie

Le Canada continuera d’admettre le reste de ses nouveaux arrivants dans la catégorie économique, 58% d’entre eux devant arriver par le biais des programmes Entrée express, du Programme des candidats des provinces, des programmes du Québec et d’autres volets fédéraux comme le Atlantic Immigration Pilot.

En outre, 26% seront accueillis dans la catégorie du regroupement familial, tandis que les 16% restants seront admis pour des raisons humanitaires et de compassion.

Niveaux d’immigration du Canada: passé, présent et futur

Les niveaux d’immigration actuels du Canada sont élevés par rapport aux normes historiques. Le pays a accueilli 300 000 immigrants ou plus cinq fois depuis sa fondation en 1867. Par habitant, les niveaux du Canada sont également élevés, car il accueille maintenant 0,9% de sa population en immigrants. À titre de comparaison, les États-Unis ont accueilli en moyenne un million d’immigrants par an ces derniers temps. Cependant, ce chiffre ne représente que 0,3% de sa population.

D’un autre côté, l’apport actuel par habitant au Canada n’est en aucun cas le plus élevé de son histoire. Au cours des décennies qui ont précédé la Première Guerre mondiale, le Canada a régulièrement accueilli au moins un pour cent de sa population parmi les immigrants. À son apogée, le Canada a accueilli 401 000 immigrants, soit 5,3% de sa population. En termes modernes, un apport de 5,3% signifierait accueillir deux millions d’immigrants au Canada.

Le Canada continue d’augmenter ses niveaux d’immigration pour soutenir son niveau de vie élevé. Le vieillissement de sa société affaiblira la population active et la croissance économique à mesure que ses coûts budgétaires dans des domaines tels que les soins de santé augmenteront. La prestation de soins de santé de qualité à sa population vieillissante deviendra encore plus coûteuse. L’immigration contribuera à accroître la taille de la main-d’œuvre canadienne, donnant au Canada un approvisionnement constant de personnes pour contribuer à son économie en tant que travailleurs, consommateurs et contribuables.

L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans une tendance plus large qui verra probablement le Canada continuer de stimuler l’immigration et, éventuellement, de dépasser le seuil des 400 000 nouveaux arrivants. Le pays est sur le point d’accueillir quelque 3,5 millions d’immigrants au cours de cette décennie, contre 2,8 millions entre 2010-2019.

Dans l’ensemble, cependant, les circonstances démographiques et économiques ne sont que l’un des six facteurs qui façonneront l’avenir des niveaux d’immigration au Canada.

Laisser un commentaire